«

»

Fév 03

Retour sur la Conférence Débat du Collectif « De l’audace et des actes » que je co-anime !

10945680_10203597420756163_5893459295631390831_n[2]


Samedi avait lieu la deuxième Conférence-Débat du collectif « De l’audace et des actes » que j’ai le plaisir d’animer avec Madeleine Ngombet Bitoo Vice-présidente du Conseil Régional Poitou-Charentes , les intervenants étaient les suivants : Jean-Louis Bianco, Président de l’observatoire de la Laicité, Frédéric Dabi, Directeur Général Adjoint de l’IFOP et Alain Bondeelle de la Ligue des droits de l’Homme et l’animation du débat fût assurée par le journaliste Louis Keumayou.
Ce fût l’occasion l’occasion pour nous d’échanger sur les thèmes suivants que sont la Démocratie, la Citoyenneté et surtout la Laïcité. Nous avons d’abord évoquer la Laïcité et sa place dans notre République. M Bianco a évoqué les conclusions du rapport annuel de l’observatoire de la Laïcité en 2013-2014 et a donc rappelé que la laïcité devait se penser comme une liberté fondamentale de croire ou de ne pas croire, qu’à ce titre la constitution la sanctuarisée en proclamant « la France est une république indivisible, laïque, démocratique et sociale ».
Il est également bon de rappeler que cette laïcité entraîne la neutralité de l’Etat, qui doit se comporter de façon égale avec toutes les religions et toutes les croyances dans les limites de l’ordre publique et de la loi Républicaine.
La laïcité, comme l’égalité et la liberté, est un pilier du bien-vivre ensemble et doit donc à ce titre être défendu, ces valeurs doivent être transmises au sein du cercle familiale mais aussi au cœur de l’école.
Le devoir de la France c’est aussi de permettre à tous les citoyens d’exercer leur foi dans des lieux de cultes spécifiques et respectueux de leurs croyances.
Manuel Walls a évoqué récemment, la notion « d’Apartheid territorial » pour la Seine-Saint-Denis, si je ne partage pas la formule, je partage le constat… La lutte contre les inégalités territoriales et sociales, la lutte contre toutes les formes de discriminations doivent être une priorité.
J’appelle à une réponse forte de la part du gouvernement et des pouvoirs publics. Les différents intervenants ont approuvés l’idée que la laïcité puisse contribuer à apaiser les tensions qui existent au sein de notre société.
Des propositions ont émergé de la part des participants et intervenants :  la création d’un vrai parcours citoyen, le renforcement du dispositif du service civique comme un instrument de mixité sociale mais pas seulement, l’occasion aussi de dire aux jeunes que la France a besoin d’eux (leur adresser un signal ), l’enseignement laïc du fait religieux à l’école, la création d’une journée nationale de la Laïcité…
Je remercie une nouvelle fois tous nos intervenants, Karine Berger Députée des Hautes-Alpes et Secrétaire Nationale du PS ainsi que tous les participants qui ont contribué par leurs échanges à la réussite de cette conférence-débat !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>