«

»

Mai 05

Redonner du sens, Reconstruire une espérance !

Mes chers amis,

J’ai vu certains parler de gueule de bois, d’autres faire mine d’être surpris, pourtant pour la deuxième fois en quinze ans le Front National se retrouve au second tour d’une élection présidentielle, sans que personne ne s’en émeut.

Je ressens une profonde tristesse devant ce spectacle que nous offrons au monde et ce que cela dit sur l’état du pays. Aussi si j’invite clairement les citoyens à voter pour Emmanuel Macron au second tour de cette élection pour défendre la République, néanmoins je  n’en demeure pas moins sceptique sur le projet de société que ce dernier défend.

Le résultat de ce premier tour reflète sans aucune ambigüité le rejet d’un fonctionnement de notre vie politique, qui a semblé s’éloigner des Français. Depuis vingt ans, certains citoyens attendent un changement qui peine à arriver. Alors certains d’entre eux ont été voir ce qu’il se faisait de « nouveau » à côté, recherchant un projet frais. Je suis abattu à la simple idée que le choix de ces personnes se soit tourné vers le FN. Comprenez bien que je ne jette la pierre à aucun moment à ces individus. Mon problème ici est que le programme de Marine Le Pen prône une France qui n’est et qui ne sera jamais la mienne, xénophobe  et recroquevillée sur elle même.  Parce que n’en déplaise à certains mais c’est dans la diversité que l’on progresse collectivement.

Cependant j’entends toutes ces personnes qui se sont exprimées ce 23 avril 2017. Ce sont des personnes qui souffrent au quotidien. Ce sont des personnes qui se sentent négligées. Ce sont des personnes qui se sentent menacées. Il faut entendre cette souffrance et parfois même cette colère.

Je reproche à certains candidats et à certains médias d’avoir « peopolisé » cette élection, rendant les débats certes plus divertissants, mais finalement si creux.

Je reproche à François Fillon et à Marine Le Pen d’être venus nous donner des leçons d’éthique et de patriotisme quand ces derniers incarnent plus que jamais les errements d’un fonctionnement politique passé qu’il nous faut d’ailleurs renouveler.

Et enfin j’y prends ma part, et je me reproche de ne pas en avoir assez dit que l’avenir était ailleurs.

C’est parce que, comme d’autres, j’ai été à la rencontre des citoyens que je suis intimement convaincu que les Français ne sont pas racistes et si des observateurs nous disent le contraire ils se trompent.

Les Français souffrent, les Français sont en colère mais je refuse de croire que les Français sont fondamentalement haineux. C’est cela même qui me peine. Je suis abattu d’entendre les propos xénophobes et populistes d’une candidate à la plus haute fonction de l’État qui pour sa propre ambition agite et instrumentalise les peurs des uns et des autres, qu’elle oubliera à la minute où elle aura obtenu leurs suffrages.

Alors je ne vais pas inviter qui que ce soit à la révolution car la France est une démocratie pour le meilleur et pour le pire.

J’appelle cela dit l’ensemble de la classe politique, que l’on soit du centre, de droite ou de gauche, à prendre note du message qui a été envoyé dimanche dernier dans les urnes. Si une prise de conscience collective n’est pas faite, nous courrons droit à la catastrophe.

Et à toutes ces personnes qui se sentent délaissées, je leur demande de faire preuve de courage dont je sais qu’ils sont capables et de ne pas abandonner l’idée d’un monde meilleur. Ne vous laissez pas duper par un discours qui n’est pas à la hauteur de notre pays.

Dimanche nous méritons mieux que Mme Le Pen, ses mensonges, ses idées nauséabondes et ses élucubrations.

Dimanche, nous ferons le choix de la république.

Dimanche, nous ferons le choix de la démocratie.

Dimanche, nous ferons barrage à l’extrême droite !

Dès lundi, nous reprendrons le chemin du terrain, nous démontrerons que des alternatives existent et que ces dernières  sont les bonnes.

Car à l’avenir, il ne suffira pas d’être en marche avant ou arrière d’ailleurs, nous socialistes avons le devoir de redonner du sens et de reconstruire une espérance ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>